Festival de Berlin: Le prix de la Meilleur Interprétation va à…Rachel Mwanza

La jeune comédienne congolaise Rachel Mwanza a remporté aujourd’hui l’Ours d’argent de la meilleure interprétation féminine au Festival international du film de Berlin pour son rôle de Komona dans le long métrage Rebelle du Québécois Kim Nguyen.

Plus tôt dans la journée, le film avait reçu une mention spéciale du Jury oecuménique. Premier prix du festival, l’Ours d’or a par ailleurs été remis aux Italiens Paolo et Vittorio Taviani pour Caesar Must Die.

Âgée de 15 ans, Rachel Mwanza a reçu son prix des mains du comédien américain Jake Gyllenhaal. L’annonce du prix d’interprétation féminine à la jeune femme a suscité larmes et cris de joie auprès des artisans du film présents dans la salle. Et pour cause! Lorsqu’ils l’ont rencontré à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC) où le film a été entièrement tourné, Rachel Mwanza vivait pratiquement dans la rue.

«Elle vivait en partie dans la rue et en partie chez sa grand-mère qui avait de la difficulté à s’occuper d’elle», confie le réalisateur Kim Nguyen en entrevue téléphonique depuis Berlin.

Joint quelques minutes après la fin de la cérémonie, ce dernier était absolument ravi de la tournure des événements. «On vit quelque chose d’extraordinaire et on est super heureux pour Rachel, indique le cinéaste. Personnellement, je me disais que si nous avions la chance de remporter un prix, c’était pour l’interprétation féminine. Rachel a quelque chose de transcendant, une aisance dans l’espace et dans sa façon de jouer. Tout au long du tournage, j’ai été impressionné par son courage à travers son jeu.»

Drame poétique

Également scénarisé par Kim Nguyen, Rebelle est un drame poétique inspiré de la question des enfants-soldats. Tourné à l’été 2011 en français et en lingala, le long métrage raconte la vie de Komona (Rachel Mwanza), adolescente vivant dans un village tranquille d’un pays subsaharien. Un jour, elle est enlevée par des insurgés qui l’intègrent à leur commando d’enfants dressés pour tuer. C’est d’ailleurs le sort qui attend Komona qui, tout de suite après sa capture, est forcée d’abattre ses parents.

Plus tard, enceinte du commandant des rebelles, Komona fera toutefois preuve d’une grande résilience en entreprenant un long voyage de retour dans son village natal. Le tout, en racontant sa vie à son enfant à naître et en partageant sa peine avec Le magicien (Serge Kanyinda), un autre enfant frappé du même sort qu’elle.

Tout comme Rachel Mwanza, Serge Kanyinda est un fils du Congo au talent brut. D’aucuns, dans l’équipe de production, ont ressenti toute la force dramatique que portent ces deux jeunes acteurs en eux. Et ce, en dépit des difficultés qu’ils ont vécu dans leur jeune vie.

«Lorsque mes parents ont divorcé, mon père est parti vivre dans une lointaine province du Congo, racontait la jeune femme à La Presse lors d’un reportage en RDC effectué en août dernier. Puis, il y a eu de graves problèmes dans la famille et ma mère est partie en Angola.»

Pendant un moment, Rachel a vécu dans la rue sous la protection d’un caïd. Remarquée par des producteurs, elle a joué dans un premier film européen. Après le tournage de Rebelle, l’équipe québécoise a fait en sorte qu’elle puisse mener une vie plus encadrée. Elle est retournée vivre chez sa grand-mère et apprend maintenant à lire en français.

Trois comédiens québécois, Alain Bastien, Ralph Prosper et Mizinga Mwinga, étaient aussi de l’aventure deRebelle. Une trentaine de techniciens québécois ont également participé au tournage en compagnie d’artisans congolais.

Produit par Pierre Even et Marie-Claude Poulin de la boîte Item 7 (Café de Flore) et distribué par Métropole Films, Rebelle est le premier film québécois à être présenté en compétition officielle à Berlin depuis Madame Brouette en 2003 et Emporte-moi de Léa Pool en 1999.

Il s’agit du quatrième long métrage de Kim Nguyen qui a auparavant signé les oeuvres Le maraisTruffe et La cité. Son nouveau film prendra l’affiche au Québec plus tard cette année.

Le festival (Berlinale) en était à sa 62e édition. Le jury était présidé par le cinéaste britannique Mike Leigh. Rappelons enfin que le nouveau film du Denis Côté, Bestiaire, était présenté dans la section Forum de l’événement.

Article de nos amis de chez le congolais

Publicités
Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Articles, Entertainment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Calendrier
février 2012
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829  
Archives

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 80 autres abonnés

Viadeo
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Roger Musandji et plus de 35 millions de professionnels
%d blogueurs aiment cette page :