Réponse à l’article de Mr Roger Bongos, « Honoré Ngbanda, Tartuffe et manipulateur ! »

Roger Bongos vs Patrick Mbeko (c) RM Communication

Par Patrick Mbeko

Je tiens à préciser que je ne suis pas membre de l’Apareco et les problèmes qui existeraient entre Radio Bendele (et/ou l’Apareco) et Monsieur Roger Bongos ne me concernent aucunement. En revanche, j’ai tenu à réagir par soucis de vérité car j’estime qu’il est essentiel que les Congolais comprennent réellement certains pans de l’histoire de leur pays. Je n’ai pas, dans ce petit papier, la prétention de tout savoir  mais néanmoins, dans un dossier aussi sensible que celui de la RD Congo, le public est en droit d’être informé avec la plus grande rigueur.

Dans son article intitulé « Honoré Ngbanda, Tartuffe et manipulateur ! », M. Roger Bongos écrit : « En 1994, le conseil de sécurité demande à la RDC d’accueillir les 2,3 millions de Rwandais. Mobutu dit niet de peur que la situation démographique et sociologique fasse basculer le Congo dans un déséquilibre grave. GBANDA part aux états Unis, il reviendra avec un accord de gestion de réfugiés pendant 3 ans avec une enveloppe de 1 milliard de $ américain par an. »
Je ne sais pas si le Conseil de sécurité a explicitement demandé au Zaïre de recevoir les réfugiés hutus mais une chose est certaine : tout pays signataire de la convention de Genève a l’obligation de recevoir des personne en danger et en assurer la sécurité. Cela exige-t-il une demande spéciale du Conseil de sécurité? Comment Mobutu pouvait refuser d’accueillir des millions d’individus en danger de mort sachant très bien que le Zaïre a ratifié les quatre conventions de Genève le 24 Février 1961? Les réfugiés hutus sont-ils les premiers réfugiés à traverser la frontière zaïroise? En réalité, c’est la problématique des réfugiés qui remettra un « Mobutu isolé » par la « communauté internationale » sur la scène internationale. En plus, le Zaïre ne fut d’ailleurs pas le seul pays à accueillir les réfugiés hutus durant la guerre qui opposa l’Armée patriotique rwandaise (APR) de Paul Kagame aux Forces armées rwandaises (FAR). La Tanzanie par exemple a accueilli des milliers de hutus en fuite. Et contrairement à ce que racontent certains pseudo-spécialistes et livres d’histoire, ni les milices, ni l’armée rwandaise, ni même les membres du GIR (gouvernement intérimaire) n’ont eu besoin de l’Opération Turquoise pour se réfugier au Zaïre. Elles se sont repliées plus ou moins en bon ordre un peu partout, même là où les Français n’étaient pas présents. Dès le 22 avril 1994, soit deux mois avant l’opération militaro-humanitaire française, plusieurs centaines de milliers de personnes qui fuyaient l’avancée fulgurante de l’APR dans l’Est du Rwanda avaient ainsi franchi en quelques heures la frontière tanzanienne et s’étaient réfugiées dans la région de Benako où furent créés d’immenses camps de réfugiés. Il en va de même lors des exodes sur Goma et Bukavu, en juillet et août 1994, où les réfugiés y mourront par milliers des suites du choléra. Il n’est sans doute pas sans intérêt de préciser ici que le gros de l’armée rwandaise s’est directement replié au Zaïre vers la mi-juillet sans passer par la zone contrôlée par les français. Une note de la direction des Affaires africaines et malgaches faisant le point de la situation au 19 juillet 1994 indique « qu’une grande partie des forces armées gouvernementales (10.000 sur 30.000) est passée au Zaïre avec son armement.»

Quant à la question liée à la gestion des réfugiés, à moins que je ne me trompe, cela relevait du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) dirigé à l’époque par Sadako Ogata, proche du président Bill Clinton. Il faut dire que cette organisation onusienne qui roulait déjà pour les USA et par extension pour le FPR depuis la guerre du Rwanda, a empêché les autorités zaïroises d’avoir libre accès aux camps de réfugiés sous son contrôle. Cette situation rendait difficile l’identification et le désarmement des miliciens hutus par les autorités zaïroises; ce qui donnait bien entendu du plomb aux arguments de Kigali qui s’apprêtait à envahir le Zaïre au prétexte d’assurer sa sécurité.

M. Bongos affirme aussi que Monsieur Ngbanda s’est rendu à l’époque aux USA et « il reviendra avec un accord de gestion de réfugiés pendant 3 ans avec une enveloppe de 1 milliard de $ américain par an. » Comment est-ce possible (?) quand on sait que c’est en octobre 1994, à l’initiative du gouvernement zaïrois, qu’un accord tripartite, Zaïre-Rwanda-HCR, fut signé à Kinshasa pour le rapatriement des réfugiés rwandais dans leur pays? Après que Kagame eût torpillé cet accord, le Zaïre convoqua une nouvelle réunion le 25 septembre 1995 et un autre accord fut  signé entre le Zaïre, le Rwanda et le HCR pour activer l’exécution du programme de rapatriement des réfugiés hutus, cette fois, avec des mesures incitatives nécessaires. Mais Kagame a toujours habilement saboté tous les accords signés.
Fait révélateur des intentions inavouées de Paul Kagame : lors du sommet des chefs d’États membres de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) qui s’est tenu à Yaoundé du 8 au 10 juillet 1996, le Rwanda fut le seul pays qui refusa de signer un pacte de non-agression entre les pays d’Afrique centrale.
Quant à l’enveloppe d’un milliard de dollar que les Américains auraient remise à M. Ngbanda, une question me vient rapidement à l’esprit : Pourquoi les Américains auraient-ils remis une enveloppe d’un milliard $ à M. Ngbanda (à l’époque Conseiller spécial en matière de sécurité du président Mobutu) alors que tout ce qui concernait les réfugiés était géré par le HCR? Ont-ils voulu court-circuiter le HCR qui roulait pourtant pour eux??? Pour quelles raisons auraient-ils remis ce gros montant à M. Ngbanda? Et à quel titre? M. Bongos pourrait nous aider à voir clair dans cette histoire en nous donnant des sources officielles qui confirment son affirmation.

M. Bongo déclare d’autre part : « Qui a laissé 18 ans dans son cabinet Bisengima en livrant les secrets du Congo aux Rwandais n’est ce pas vous et votre Président ? Qui a mis MIKO patron du CELTEL, communication de la RDC dans la main d’un Rwandais n’est ce pas vous Gbanda ? Qui était le chef de la sureté nationale, n’est ce pas GBANDA ?
Encore là, M. Bongos se trompe. Quand Bisengimana est arrivé au cabinet présidentiel, M. Ngbanda n’était pas encore le chef des renseignements zaïrois. Les responsables des services étaient Seti Yale et Mokolo Wa Mpombo. De plus, contrairement à ce qui se dit souvent, le Zaïre de Mobutu n’était pas le seul pays où les tutsis rwandais occupaient d’importantes fonctions. Dans presque tous les pays de la région, les tutsis occupaient des postes importants − peut-être pas comme Bisengimana Rwema mais ces fonctions leur permirent d’avoir accès à d’importantes informations sur le pays d’accueil et de s’organiser pour reconquérir le Rwanda − notons que le Rwanda fut pendant longtemps une monarchie essentiellement dominée par les tutsis jusqu’à la révolution sociale de 1959 qui emmena les hutus au pouvoir. Dans son livre, la militante pro-tutsi de la première heure Colette Braeckman écrit : « Des tutsis de la diaspora affluent en Ouganda et se lancent dans les affaires. Une communauté tutsie se développe alors à Kampala, qui a des ramifications au Kivu, à Kinshasa, en Tanzanie, qui fait des affaires dans toute la sous-région, et entretient également des liens avec la diaspora plus lointaine, établie en Europe et en Amérique du nord. » Dans une entrevue avec le journaliste François Misser, Kagame confirme lui-même que le FPR n’était pas seulement composé des réfugiés tutsis d’Ouganda, il y avait aussi ceux venus des pays voisins tels que le Burundi, le Zaïre, la Tanzanie et même d’Europe tel que Tito Rutaremara, un des grands idéologues du FPR aujourd’hui en exil.

S’il est vrai que Mobutu a été imprudent en nommant Bisengimana Rwema au cabinet présidentiel, il est en revanche faux de prétendre que les autres officiels zairois n’ont rien fait pour remédier à la situation. En effet, Mokolo Wa Mpombo et Seti Yale tirèrent la sonnette d’alarme pour signaler le danger que représentait la présence de cet homme au sommet de la plus haute institution de la République. Devant la passivité du Président Mobutu, les deux responsables des services spéciaux vont multiplier des enquêtes et rapports pour sensibiliser Mobutu au danger rwandais (tutsi). Les services de renseignements zaïrois ont organisé des recherches au Rwanda, au Burundi, en Tanzanie, au Kivu et au Katanga, pour circonscrire tout le réseau rwandais. Ils en ont démontré l’ampleur et la menace qu’il représentait pour la stabilité du pays dans un avenir relativement proche. Un travail colossal réalisé sur plusieurs années. C’est seulement après avoir pris connaissance des preuves rassemblées par les services secrets zaïrois que Mobutu se sépara de M. Bisengimana.
Il est important de rapporter fidèlement les faits pour ne pas embrouiller certains de nos compatriotes sur la vraie histoire de notre pays. Si M. Bongos dispose des informations qui contredisent ce que je viens d’expliquer et qui peuvent aider à faire évoluer l’état des connaissances sur l’histoire de notre pays, qu’il les mette à la disposition de nous tous.
Merci.

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Articles, Diaspora, Point de vue
49 comments on “Réponse à l’article de Mr Roger Bongos, « Honoré Ngbanda, Tartuffe et manipulateur ! »
  1. Franck zampakagala dit :

    Intéressant ce débat ! Ce que j’ai cru comprendre, et je pense que c’est l’avais de tous. Je ne suis ni écrivant ni journaliste encore moins spécialiste de la rdc. Néanmoins nous devions pas oublier le rôle de Mobutu et ses amis qui sont encore avec Monsieur Joseph KABILA. Depuis 40 ans le pays a été livré déjà. Je ne dirai pas que monsieur bongos A RAISON ! Aussi monsieur Mbeko. Ils ont tous les deux raison. L’entourage de mobutu qui a tué le Congo. Une question, on dit c’est un homme qui dirigerait la rdc c’est Katumba mweke est ce que il a un poste officiel ? Cela correspond aussi à ce que GBANDA faisait..Je ne veux pas en dire plus….Dans le combat on doit respecter tout le monde, même vous le journalistes. La radio bendele m’exaspère bcp et montre notre insuffisance..Croyez moi, Katumba que je connais, il a terriblement du mal aux Congolais..Est ce que GBANDA a-t-il fait autan ? Quand vous me dites que en 18 ans on rien remarqué, alors, gbanda n’a rien à faire dans ce combat.
    Franck zampakagala

    franckzampa@yahoo.fr

  2. Laura dit :

    Monsieur MBEKO a peut être brillamment répondu à Monsieur BONGOS Roger. Une question..Est ce que en 18 ans on ne peut rien remarquer ? Il me réponds à cette question je serai satisfait. Cette partie là enlève le crédit de sa réponse !

  3. ADOLPHE MENGI dit :

    Il y a une chose que je comprends pas. J’ai suivi il y 6 jours la radio en question que je taire le nom sur l’invasion des militaires étrangers à Kinhasa. Qu’est ce qu’elle disait l’animatrice avec ses amis. Que 5 èm colonne sont dans le quartier Mombele, non loin de limeté ils sont dans l’offensif..De malheur, mes amis habitent à mombele, ils me diront il y a rien de tout cela. Ils nous défendent pas…Alors pourquoi ces intoxications ? Je peux dire que GBANDA sert les intérêts du régime en place…Il est avec sa radio le rélais parfait de l’ANR.

  4. BALETE GRACE dit :

    mbeko est dans le secret de la vie de NGBANDA le connais ce gus !

  5. MARIE ANGE MUJINGA dit :

    Je pense qu’il faille trouver un compromis entre ces deux réactions. Je partage la réaction de MBEKO mais c’est superficiellement qu’il parle de GBANDA. Ce que les textes nous dictent. Mais la réalité est tout autres…Je suis au courant aussi de cette histoire de collecte d’argent pour le combat de la diaspora ra GBANDA, mais personne n’en parle. Son refus quand il est parti voir DO SANTOS pour l’aider à envahir la RDC. Une raclée de l’Angola qui le renvoyait sur les roses en lui disant texto. C’est vous les fossoyeurs de la RDC. Je suis aussi au courant des enfants que GBANDA A EU AVEC UNE RWANDAIS, même deux rwandaises. C’eétait la classe à l’époque ! Et aussi pour avoir la confiance de l’homme fort de l’époque. Bisengimana..Donc, Roger n’a pas tort, parce qu’il parle de la diplomatie souterraine..Vous vous parlez de ce qui est palpable. Hors la politique c’est la oyocratie…Vous ferez un mauvais historien Monsieur MBEKO avec tout le respect que je vous dois…

    M.A.MUJINGA

  6. LANDU dit :

    Il faut fermer comme dit roger cette radio de merde avec des animateurs de merdes, des programmes de merde, un patron de merde, et des auditeurs de merde. Une grosse merde pour distraire…Gbanda est le pion de KABILA c’est clair !

  7. Patrick Mbeko dit :

    Bonjour Laura,

    18 ans? Voilà, apprenons à être rigoureux chers amis. Mobutu a pris le pouvoir en 1965 et Bisengimana n’a fait que 10 ans au sein du cabinet présidentiel, si ma mémoire est bonne… Ce qu’il faut comprendre, c’est que personne ne pouvait se dire que cet homme allait se révéler dangereux pour le pays à ses débuts. C’est comme si on refusait à votre enfant un poste d’importance en France simplement parce qu’il est d’origine étrangère… Vous savez par exemple que certains agents de renseignements américains en Iran sont d’origine iranienne. Les juifs, malgré leur appartenance à certaines nations, ne sont-ils pas souvent rattachés à Israël. On en voit ici en Amérique du Nord…

  8. mwana kin dit :

    BRAVO PATRICK!!!!
    Tu ne changeras pas leur avis avec leurs condamnations sélectives, Mobutu est mort!!! et ça fait un moment qu’on nous divise, qu’on se fait la guerre entre nous, qu’on tourne en rond pendant que Kagamé s’enrichi, que les multinationales se servent sans s’inquiéter, et nous, comme nous sommes lâches, bêtes et traîtres, on occulte notre part de responsabilité (BMW&sape), on surgit et on désigne Gbanda responsable…. C’est lamentable! Que cela vienne de l’occupant je comprendrais, mais que ça vienne des frères souvent braves en réalité je ne comprends plus rien!!! C’est quoi la prochaine étape?? Exclusion des gens de l’APARECO dans les manifs??? J’ai envie de pleurer, comment le kongolais peut comprendre les conséquences néfastes de ces divisions?? Merci Patrick pour ton article, bravo RADIO BENDELE, bravo mr H.Gbanda et merci c’est grace à toi que j’ai compris les enjeux qui se passent au Kongo-Zaire, bravo et merci à vous tous qui prenez des risques pour sauver le Kongo, papa Tchitchi nous t’aimons et te soutenons

  9. KISIMBA NGOY dit :

    Cette chansonnette commence à nous donner un rictus nerveux ! Il faudra arrêter vos conneries cher ami Mbeko. Vous nous donnez une théorie apprise sur le banc de l’école. La réalité ce n’est pas u tout cela et vous le savez bien. A MOINS QUE VOUS SOYEZ NAÏF. Comme c’est fut le cas pour votre GBANDA qui a été incompétent en laissant pendant une décennie et demie une taupe au sein de sa cour..

    Et vous voulez ce crétin puisse gérer le Congo ? NON…Je pense que son temps est dépassé. Qu’il s’occupe de sa radio qui discrédite les CONGOLAIS..J’ai 3 amis Rwandais qui sont mes collègues à Anvers. Ils sont très étonnés que les Congolais de la diaspora puissent passer des heures et des heures à écouter cette chose ! Je vous dis qu’ils parlent couramment lingala, swahili et Kinuarwanda…

    Vous faites la honte avec cette radio. Pitié plus ça ! Si GBANDA a été un bon haut cadre de la RD, il nous mettra pas cette chose qui NOUS RAMÈNENT doit devant le mur et il le sait..Donc, est-il un collabo ? C’est à vous de répondre !
    Je ne suis pas fan de Roger BONGOS et encore moins de Gbanda, mais je préfère ses emissions que celles qui font des Congolais des véritables abrutis !

    Je suis allé prendre des infos sur le site d’apareco ET celui de Roger BONGOS. Je pense que j’ai été plus informé chez Roger BONGOS que chez GBANDA parcequ’il parle de tout… Chez GBANDA c’est le culte de la personnalité, et je n’aime pas ça ! Je rappelle comme vous l’avez dit, je ne suis ni pour l’un ni pour l’autre…

    KISIMBA NGOY

  10. ADRIEN dit :

    KISIMBA NGOY a raison ! Si Gbanda veut l’excellence pour le Congo, qu’il commence à balayer devant sa porte. On ne laissera pas un tel gâchis communicationnel nous envahir…J’ai écouté deux fois cette radio. Le 27 février 2010 et le 26 novembre 2011. J’ai été saoulé par les bêtises et approximations de ces animateurs. Le mensonge flagrant et j’ai été dégouté ! Je n’écoute plus cette radio…Bonne soirée !

  11. LAM dit :

    Ils tous nuls GBANDA, MBEKO, ROGER BONGOS…N’ECRIVEZ PLUS UTILISEZ LES ARMES….

  12. Ils ont vécu 18 ans dans la naiveté? oui! Est ce que tous les congolais sont-ils avertis à nos jours? Oui! Est ce qu’il y a de ces congolais qui soupconnent Mr. Honoré Ngbanda d’être un collabos parce que certaines de ses promesses d’actions autant attendus par les congolais n’ont jamais eu lieu? Oui! Malgrés cette franchise qui émane de ses discours.de motivaition, de l’éveil, si en réalité il jouera un double jeux, s’il cotoye vraiment les collabos, franchement nous allons le savoir, Et bien, c’est ce qu’on va voir!. Cet homme qui se repent à chaque fois ne peut pas être un collabo. Que peut-être, il peut avoir d’autres tendances, oui, mais qu’il est un collabo, moi je dis non! Et si c’est le cas, nous allons le savoir! Si Mr. Ngbanda rêverait d’un pouvoir basé sur des reliques, nous lui dirons, non! Sûr et certain, la majorité des congolais n’a plus besoin des reliques mais elle a besoin du nouveau et celui qui ne connait pas du nouveau ne doit que se faire aligner et servir selon le nouveau systême de concept politique car nous avons besoin de toutes les forces patriotiques qui ne peuvent pas trahir et qui sont fermes!

  13. Patriotes-RDC dit :

    NGBANDA EST DIABOLIQUE

    Voici pourquoi Ngbanda est hai et rejete par les patriotes congolais

    http://fr.dir.groups.yahoo.com/group/apareco/

    http://www.congonetradio.com/ngbanda-rejete-par-les-resistants20091215.html

    http://www.lepost.fr/article/2012/01/11/2677690_honore-gbanda-tartuffe-et-manipulateur.html

    Ngbanda est immoral.
    J. Kabila Kanambe est diabolique.
    Honoré Ngbanda (Terminator) n’est pas notre leader.

    Nos contacts:
    Skype: aparecordc
    Tel: +442033557634 ext 646
    E-MAIL: aparecordc@gmail.com

  14. Patrick Mbeko dit :

    À lire certains, on ne peut que comprendre l’état lamentable dans lequel le pays se trouve. Inutile de s’attarder sur ces cas perdus. Que des Rwandais disent des choses, c’est leur problème. Le complexe du colonisé jusqu’au niveau des Rwandais!!! Ahurissant! La Bible dit dans Matt 7:  » Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, ni ne jetez vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils les les piétinent de leur pieds, et que, se retournant, ils ne vous déchirent. »

    Pourquoi donner de la substance à des gens qui ne sauront quoi en faire??? La minorité consciente et agissante doit continuer le combat qu’elle a commencé il y a quelques années lorsque certains remplissaient encore les salles de concert de Ferre, Werra ou Fally…

  15. pakim dit :

    A tout le monde je demande de voir les choses en clair, les tutshi ont utilisés le meme systeme que les juifs et l’israel. acuellement ils se prennent pour l’israel et le grand congo la palestine et immaginez la suite;;;

  16. nkoua dit :

    je penses que cette lettre est de ngbanda lui meme! car vraiment ce monsieur fait l’avocat du diable, car oui je le dis haut et fort ngbanda represente le diable en personne, pourquoi sous pretexte qu’il lutte avec nous, ses peches doivent etres effacer,ou bien oubliés? non ce monsieur ngbanda a trop fait du mal aux congolais, et le voir dans la lutte que mene les congolais décourage bcps de nos compatriotes, et ne vous étonner pas si certains congolais ou meme certains amis de ngbanda preferent travailler avec kabila car vaut mieux kabila que se faire avoir une deuxieme fois pas ngbanda, c’est ce qu’il veut, ngbanda est diabolique et en tout cas il ne m’aura pas.

  17. nikoscat dit :

    oui ngbanda est un filou un malin!

  18. Laurent Vangu dit :

    Un pardon de GBANDA émaillé de coup bas cela n’est nullement un pardon ! On ne veut de cet homme qu a participé au dépeçage de la rdc. Il y a aujourd’hui des jeunes gens valables. Que MBEKO nous fiche la paix avec son soutien à un criminel avéré. On ne demande pas pardon sur des crimes commis. On se fait juger et on demande ensuite pardon…Sinon tout le monde ferait la même chose. On le juge d’abord, on répertorie ses crimes, il pay ses crimes et son pardon pourra venir après. On s’en fiche de son pardon. Voila la tradition pourrie JUDEO-CHRETIENNE…Et la loi du talion alors on n’en fait quoi ?

    L’analyse MBEKO m’a fatigué et il veut encore nous emballer avec la bible que GBANDA utilise et se cache derrieère nous asservir encore. Un faux pasteur. Mbeko se croit à l’école ! La politique c’est un monde de rapaces et des charognards il doit le savoir. Il y a diplomatie et l’autre moins conventionnelle. ( des voyous ) ce qu’ils font avec la RDC aujourd’hui. Etienne TSHI gagne des élections, la diplomatie ( des voyous ) accorde la victoire au tricheur de KABILA. Est ce que ce prof de pacotille peut-il nous expliquer ça ?

    Je suis très amère avec la victoire confisquée des Congolais , que t-il GBANDA avec ses fourmi rouges, 5 èm colonne ? N’est ce pas le moment d’attaquer ? Et encore cet imbécile de MUNENE nourri d’espoir aux Congolais dans son trou à rat et tout le monde applaudi, croyez vous que nous vivons dans un monde réel ? Arrêtez de distraire les gens avec vos histoires sans queue ni tête.

    Laurent Vangu

  19. Laurent Vangu dit :

    J’en ai vraiment assez de ces gens qui assistent à la balkanisation de la RDC sans broncher ! Qui a collecté d’argent auprès des président Africains pour le combat de la diaspora ? N’est ce pas le fameux GBANDA avec sa maitre aux grosses fesses CANDIDE ? Rappelez vous lorsqu’il est parti en cote d’v=ivoire dernièrement, pourquoi ALASSANE l’a chassé, parce qu’il était avec GBAGBO ! Il disait à GBANDA qu’il était de la même famille, il suffit de regarder leur nom. Il disait c’est les premières nomades qui ont travaersés l’afrique pour attérir en Cote d’ivoire. Il a volé et continu a voler…Bande de voyous

    Laurent Vangu

  20. ALEXANDRE MPASI dit :

    Vous avez tous raison de taper sur GBANDA, c’est un démon manifeste. C’est lui avec sa radio critiquent tous les combattants qui ont le vent pourpe. Regardez comment ils ont sali yOUYOU mutu mosi ? croyez vous que c’est normal ? On lui compare avec la femme d’emoro ! Soyez serieux et lui meme on ne l’attaque pas…C’est bien ce que Roger a fait, j’aime courage de ce garçon…

  21. mwana kin dit :

    JE COMPREND MIEUX POURQUOI LE PAYS EST DANS L’ETAT Où IL EST : KONGOLAIS OZA ZOBA! JE PREFERE MILLE FOIS GBANDA QUE LES ARRIVISTES QUI HIER ENCORE VENERAIENT LES EX-MUSICIENS COMME DES DIEUX!!! Vous voulez parler de bendélé? d’Apareco? de Gbanda ou des trois?? Il a été dit qu’on ne gagnera pas c élections (truquées),surtout on va pas aux élections avec l’occupant, on en est où?? Maintenant vous éxigez la 5eme colonne? Ouhaou!!! Le temp parlera, je commence à penser que Gbanda sera un HERO (reconnaissance qu’après sa mort) Qui a publié le 1er que votre (président) s’appelait Kanambé?? Ya tchitchi zongisa ye na rwanda: qui vous a montré qu’il était rwandais? Et vous qui critiquez, comme Bongos & co, qui est celui ou celle qui a le cul propre? Comme il le dit bien, prq vous ne portez pas plainte contre lui au lieu de faire les experts en histoire préhistorique?? )

  22. MARUIS TSHILOMBO dit :

    Il faut basolument un procès des motutisme y compris GBANDA pour faire la réconciliation nationale. Pardonnez moi, on ne peut pas pardonner quelqu’un s’il n’a jamais répondu de ses actes devant une juridiction compétente. GBANDA a eu le mérite de faire en 2004 son action pour le combat patriotique. Entre-temps il demande pardon ! Oui, mais sur quelle base juridique ? Je suis juriste. Le principe de pardon est inhérent aux faits. Quels sont les faits dont il demande l’expiation de ses actes ? Moi je n’en sais rien encore moins le citoyen Lamda.

    Maruis !

  23. CONGO YA BISO dit :

    Roger BONGOS bien que grande gueule n’a pas froid aux yeux, il vient de soulever le lièvre sur le cas d’espèce de la radio Bendele. Cette radio propagandiste ne rime à rien et apporte son lot d’inepties dans la communauté Congolaise. Est ce que c’est voulu par les promoteurs de cette radio ? Allez y savoir ! Je demande avec insistance qu’ils doivent revoir la grille d’information ou de programme de cette radio qui peut faire un bon relais d’information. Au stade actuel, cette radio ne sert à discréditer les actions des Congolais. Puisque notre ami MBEKO parle de la bible, je trouve dans mon incompétence un passage qui dit, quand quelque de ton corps te fait faire des péché, il faut s’en débarrasser il faut le faire, même ton bras. Voila cet organe fait du mal aux Congolais, il faudra purement l’arrêter. Sinon un jour GBANDA sera encore taxer de collabo. Sachez qu’il n’a jamais quitté ce statut..

    Bon week end
    Londres

  24. Dr Nicolas Kasongo dit :

    Excellente appréciation de Maruis,

    Sur quelle base juridique demande t-il pardon ? Et le sang qu’il a fait couler ! Un simple pardon peut-il exonérer un homme de ses turpitudes et crimes du sang ? Je ne sais pas répondre à cette question…

    Je suis étonné de ce culte de personnalité à vouloir toujours être le leader partout. Je n’arrive pas à saisir ses motivations. S’il aime vraiment le Congo, pourquoi ne lancerait-il pas par exemple ROLAIN MENA ou CANDIDE OKEKE comme la nouvelle force montante dans la diaspora ? ça sera tout bénéf pour lui..

    Je pense qu’il doit plier bagage pour aller à la retraite. Un commentaire qui dit qu’il était contre les élections avec l’occupant, oui il a raison, mais qu’à-t- il entre-temps fait avec son armée ( 5èm colonne et fourmi rouge ) ?

    Les Congolais ont été massacrés du 26 novembre 2011 à ce jour ! Qu’attend -t-il pour lancer une opération parce que aujourd’hui il a la légitimité de faire cette guerre puisqu’il y a tricherie avérée. Les Congolais seront derrière lui. Pourquoi ne le fait-il pas ? Donc y a anguille sous roche.

    Ce vraiment louche et incongrue cette affaire ! Je l’apprécié avant, maintenant j’ai des doute sur sa capacité de mobiliser « ses troupes » pour libérer le Congo. Un conseil, qu’il formalise cette radio s’il vous plait ! Je pense que tous nous devions faire un examen de conscience sur notre drame. Roger BONGOS peut être exaspéré par ces faits, il a agi comme il a pu agir, amis regardez le fond de sa réaction. Il n’a pas du tout tort.

    Dr Nicolas Kasongo

  25. Robert M..... dit :

    Je connais bien les débuts chaotiques de GBANDA, il n’aime qu’on lui fasse de l’ombre ! Voila ce qu’il est réellement ! Roger BONGOS, les Combattants tous sont des ennemis de GBANDA par définition. Je suis un ancien de l’APARECO. Il règne en pègre dans cette chose qu’il considère que le sien. On pas droit à le contredire. Cette radio lui sert de vitrine pour s’attaquer à ceux qui se battent vraiment… Alors BONGOS a raison de l’attaquer ! C’est un voyou qui n’a jamais rompu avec ses méthodes maffieuses…

    Il n’a plus de crédit partout où il passe. On l’avait retiré son passeport Togolais suite aussi à ses positions obscures…

    Qu’il reste dans la pègre non dans la politique !

  26. J F BOKANGA dit :

    Bravo Roger BONGOS avoir soulevé le débat sur la radio BENDELE et le fameux GBANDA…

    Je soutiens votre franc parlé et courage ! Il faut des gens comme vous briser le tabou entretenu autour de ces vautours à l’occurrence GBANDA..Je hais cet homme qui a crée la guerre des région en RDC empêchant certaines religions de faire surface. Il régnait en maitre, puisque Mobutu était mourant…C’est lui qui gérait la RDC…On connait la suite. Quand Mobutu à cap st martin voulant céder le pouvoir à Tshisekedi qui l’a empêché à Nice ? On aura pas eu tous ces problèmes et il sait…C’est le vrai fossoyeur de la RDC. Qu’il aille au diable ! Ils ont avec les siens confisqué le pouvoir en RDC, et aujourd’hui nous vivons le drame à cause de lui…Mbeko c’est un gamain ne connait rien de la politique internationale. Il m’a fait vraiment mis en colère…Tous les gens de l’APARECO n’aiment pas qu’on attaque leur bandit de président…

    J’ai mis mon vrai nom qu’il me contacte j’ai dit la vérité.

  27. Serge Lyangombe. dit :

    Cher Monsieur Déshonoré Ngbanda,

    Je constate que vous continuez toujours a nous enquiquiner avec vos betises, vos illusisons digne d’un vrais troubadours de la sombre epoque de la prima curia.

    Essayez de comprendre que les choses changent et qu’une nouvelle ere vient de commencer dans notre pays. Vous vous etes vous meme disqualifie en jouant avec le feu de la haine et de la division. Vous avez aublie que notre peuple n’oublie jamais ses bourreaux, ceux qui l’ont endeuille jadis a Lubumbash(Lititi mboka) et a kinshasa( massacre des chretiens).

    Mr Ngbanda, nous allons vous poursuivre partout ou vous serrez et nous ne lacherons pas prise. Je ne suis ni un conseille quelconque, mais un simple Congolais qui aspire a la paix dans son pays.

    Arretez donc avec ragots de bas etages, car « Alea jacta est » mon cher Ngbanda. Comme vous le dites souvent, « In Cauda venenum » C’est dans la queue que se trouve le venin et bien nous allons maintenant couper cette queue qui empoisonne nos freres de la diaspora, nous allons vous poursuivre et vous mordre. Sachez aussi que ce n’est ni au Gabon, au Congo Brazza, au Togo ou en Cote d’Ivoire que vous pouvez vous cacher.

    Notre peuple est fatigue de vos betises et de vos discours de la haine et de la divison. Toko landa yo partout!

    Le train est en marche et il approche a grande vitesse.

    Serge Lyangombe.

  28. PPRD AFRIQUE DU SUD dit :

    Un ex-sbire de Ngbanda terminator parle et confesse maintenant la vérité

    Repentant « Veni, vidi, vinci » du Révérend Makolo qui reconnaît les signes de Joseph Kabila après les avoir longtemps niés !

    Eclairante confession du Révérend Makolo revenu des laboratoires d’Honoré Ngbanda, l’impénitent pourfendeur de Joseph Kabila. L’ex-sbire de « Terminator » a vu les changements qui s’opèrent en RDC sous la houlette du président Joseph Kabila et ne le conteste plus. Au contraire… Après avoir travaillé au sein de l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO), le Révérend Makolo Kotambola est de retour à la raison. La raison qui le pousse à se repentir tout en confessant devant son Dieu et devant la Nation le mal auquel il a participé pour la ruine de la RDC à côté d’Honoré NGBANDA, leader de l’APARECO. « Veni, vidi, vinci », comme pour dire que sa démarche lui a permis de vaincre le mal. Dans cet article, le Révérend Makolo use de sa plume pour dévoiler la face cachée des détracteurs de Joseph Kabila.

    Pendant longtemps, pendant très longtemps, j’ai crié, insulté et nié l’évidence. J’ai nié l’évidence en racontant à qui voulait m’entendre qu’il ne se passait rien au Congo, que le pays était entrain de se mourir, qu’aucune école n’était viable, qu’aucune route n’était construite, qu’il n’existait aucun hôpital selon les standards acceptables, que tout le monde dans le pays n’était que misère et souffrance.

    Eh bien, je peux dire aujourd’hui que je me suis trompé. Je me suis trompé parce que quand je suis arrivé à Kinshasa, j’ai vu le contraire de tout ce que je racontais en Europe.

    La vérité, c’est qu’au Congo les écoles existent, les hôpitaux se modernisent, les routes se construisent. Il suffit simplement de parcourir les artères de Kinshasa et ceux de l’arrière-pays pour s’en rendre compte. Certes, tout n’est pas encore fait, mais nul n’a raisonnablement le droit de dire que rien n’a été fait parce que le Congo que j’ai laissé en 2003 n’est pas celui que j’ai retrouvé en 2011. Ce pays a foncièrement changé dans le sens d’une amélioration indéniable.

    Nul n’a le droit de dire que rien n’a été fait dans ce pays lorsque le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale ne tarissent pas d’éloges à l’endroit du gouvernement congolais pour sa politique économique.

    « Veni, vidi, vinci ». Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu.

    Pendant longtemps, et même pendant très longtemps, j’ai vécu en Europe, enrobé dans un mensonge éhonté, un mensonge qui m’a extasié au point de me faire diffuser des choses abracadabrantesques, des choses dénuées de tout fondement logique. J’ai prétendu que le pays était occupé, qu’il n’y régnait aucune démocratie, qu’il était devenu une sorte de république bananière où l’on arrêtait les gens à tous bouts de champs, que Joseph Kabila était un ressortissant étranger, que son gouvernement n’était composé que des vulgaires collabos corrompus et incompétents pour qui le bien-être du peuple ne signifiait absolument rien, etc.

    Eh bien, une fois encore, je dois dire que tout ceci n’était que pure affabulation et pur mensonge. Là aussi, je n’ai pas honte de reconnaitre que je me suis lourdement trompé. Je me suis trompé parce que je suis au Congo depuis maintenant deux mois, et qu’en deux mois, je n’ai jamais été inquiété ni par la police ni par personne. Je me déplace librement et en toute quiétude. Je ne crains ni la mort ni la prison. Preuve que ce pays n’est pas cet îlot de non droit qu’on a l’habitude de dépeindre dans un certain milieu de la diaspora congolaise en Occident.

    Pour quelqu’un comme moi qui a passé l’essentiel de son temps à dire et à faire ce que j’ai dit et fait contre Joseph Kabila et tous les autres responsables politiques de ce pays, il y a franchement de quoi se féliciter des avancées notables dans le domaine de la démocratie au Congo. En outre, en revenant au Congo, je n’ai pas eu le sentiment de me trouver dans un pays sous occupation. Tout est calme et tout fonctionne d’ailleurs tout à fait normalement selon les prescrits constitutionnels et selon la volonté souveraine du peuple exprimé lors du scrutin de 2006. Toutes les institutions du pays sont sous l’autorité des Congolais. Je n’ai donc pas vu un quelconque sujet étranger à la tête d’aucune d’entre elles.

    Le Président de la République s’appelle Joseph Kabila, citoyen Congolais originaire du Katanga par son père et du Maniema par sa mère. N’en déplaise à Honoré Ngbanda et les siens qui se complaisent encore à rêver du contraire. Je connais très bien ce mensonge honteux pour avoir participé activement à le diffuser à travers le monde. Un mensonge que ma conscience de chrétien et de citoyen commande de dénoncer aujourd’hui avec vigueur. Adolphe Muzito et l’ensemble des ministres de son gouvernement sont tous des Congolais responsables qui travaillent à la réalisation d’un avenir meilleur pour notre peuple.

    Il est évident que la tâche n’est pas facile, mais qui peut dire que c’est facile de gérer un pays comme le Congo, rien n’est jamais facile pour ceux qui aiment mieux faire. Aussi le temps me manquerait de parler des animateurs de toutes les autres institutions comme le Parlement, les cours et tribunaux, etc. qui tous sont constitués de fils et filles de ce pays et qui se battent jour et nuit pour le faire sortir du gouffre dans lequel l’ont plongé ceux qui s’érigent en censeurs aujourd’hui, ceux-là même qui promettent d’offrir aux Congolais d’aujourd’hui ce qu’ils ont été incapables de donner aux Zaïrois d’alors. Quelle honte!

    En rentrant au Congo, je me suis aperçu que le pays s’essaye à un bel apprentissage de la démocratie. La presse écrite et audiovisuelle n’est nullement muselée comme aux jours d’autrefois. Le plein et même le trop plein d’organes de presse sont là pour en témoigner. Les auditeurs et les téléspectateurs Congolais sont chaque jour les témoins de toutes sortes d’émissions au cours desquelles les invités se livrent parfois à des critiques directes et acerbes à l’endroit des dirigeants du pays sans être inquiétés. Tout ceci fait bel et bien partie du fonctionnement normal de toute démocratie responsable. C’est comme cela en France, en Belgique, aux Etats-Unis et maintenant au Congo. Nous ne pouvons que nous en réjouir.

    Ce qui m’a le plus réjoui encore en rentrant, c’est que le Congo, comme tous les autres pays de démocratie, a renoué avec l’habitude des élections libres et transparentes. Cela fait longtemps et même très longtemps que ce pays n’a plus vu cela, surtout lorsque ceux qui s’érigent en censeurs aujourd’hui étaient au pouvoir. Elu Président de la République en 2006, Joseph Kabila s’apprête à s’en remettre au bon vouloir du peuple souverain qui sera appelé à se prononcer en toute liberté le 28 novembre 2011. Les députés aussi se préparent dans le cadre des législatives, ce qui explique d’ailleurs l’effervescence qu’on observe actuellement dans les états-majors des partis politiques dans le pays. Ceci constitue, à n’en point douter, un progrès considérable dans le domaine de la démocratie.

    Je dis cependant que la démocratie est différente de l’insulte, que la démocratie se veut fondamentalement respect de l’autre et respect des institutions. En conséquence, tous ceux qui, au Congo comme en Occident, pensent que la démocratie leur donne la permission d’insulter les autres et d’user de la violence contre les autres ont tort. On peut critiquer l’action d’un homme politique, on peut même lui reprocher son mode de gouvernance, c’est normal en démocratie. Mais porter atteinte à son image et à son intégrité morale ou physique est un crime passible d’une peine de prison.

    En démocratie, on peut critiquer un Chef d’Etat ou un ministre, mais on n’a le droit ni de l’invectiver ni encore de lui jeter des projectiles dangereux dans le but de lui faire du mal. En démocratie, on respecte même celui avec qui on est politiquement en désaccord. En démocratie, force doit rester aux idées, au débat contradictoire et au discours. Les biceps et la violence ne peuvent y avoir droit de cité.

    « Veni, vidi, vinci ». Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu. Je suis venu au Congo, j’ai vu la vérité et j’ai vaincu le mensonge. L’agréable spectacle de la métamorphose du pays qui s’offre à moi chaque jour qui passe est différent de l’image que j’ai voulu donner à mon pays et à ses dirigeants pendant longtemps. Aujourd’hui, après avoir vu la juste symétrie des faits et des réalisations, j’ai compris que j’avais raison de demander pardon au peuple et aux dirigeants Congolais pour tout le mal que je leur ai fait. Ce faisant, j’ai donc pris, en âme et conscience, la décision de changer et d’appeler tous ceux d’entre mes frères et sœurs qui continuent encore à s’abreuver dans la fontaine du mensonge à y renoncer dans l’intérêt supérieur du pays. Je vous le dis ainsi parce que moi, je suis venu, j’ai vu et je vaincu. Veni, vidi, vinci ».

    Ainsi dit et raconté par le Révérend Makolo Kotambola.

    Texte transmis par RJW, Roland Ngoie Kiloka, Président du Comite de Soutien Joseph Kabila Kabange 2011 rolandngoiek@yahoo.com, mailto: ngoiekiloka@hotmail.com, Montreal-Canada

  29. PATRIOTE ANTI APARECO POUR LE VRAI COMBAT dit :

    Facture de guerre et vente d’une partie de la Rdc : Honoré Ngbanda, cessez de distraire les Congolais

    *L’ancien conseiller spécial de Mobutu en matière de sécurité a fait du mesonge sa stratégie politique. *Mis à contribution pour destabilser le processus électoral, Honoré Ngbanda a échoué. *Pour justifierr son exil en Europe, il n’hésite pas à recourir à la violence physique et gratuite contre les officiels congolais. *Fort de ses exploits dans ce domaine, le Terminator pense qu’il peut même insécuriser le chef de l’Etat élu en l’empêchant de visiter la Belgique. * Manipulateur, Honoré Ngbanda revient sur le discours de la vente de l’Est de la Rdc, de l’accord de Lemera et des négociations avec Nkundabatware. *Pour Honoré Ngbanda, ces négociations auraient porté sur le contentieux territorial.
    Si le leader de l’Apareco, Honoré Ngbanda, ancien conseiller spécial de Mobutu, avait un peu de dignité, il choisirait de se taire. Employés dans l’œuvre de stabilisation des institutions du pays la veille, et pendant les élections, l’Apareco et Honoré Ngbanda ont lamentablement échoué. Toute la littérature mensongère de Honoré Ngbanda n’a pas eu d’effets dans le chef des Congolais.
    Honoré Ngbanda sait que ce sont des menaces en l’air. La Rdc ne tolérera pas que son chef soit insécurisé sur le territoire belge ou autre. Car, Honoré Nbganda le sait, le gouvernement congolais peut demander et obtenir l’expulsion de tous les terroristes congolais à Bruxelles ou ailleurs. Dans le cas contraire, s’il n’y aurait pas de sécurité et de dignité pour l’élu du peuple congolais dans les pays amis d’Europe et d’ailleurs, il n’y aura pas de raisons que les dirigeants de ces pays soient en sécurité au Congo. C’est à cela que Honoré Ngbanda veut pousser le Congo. Il sait que personne, en Europe ou au Congo ne lui donnera cette occasion.
    Honnêtement, il devrait dire, le dé est jeté. Pour la première fois après les élections de 1960, les Congolais ont eu droit à un scrutin libre, démocratique et transparent. Honoré Ngbanda qui avait conseillé à Mobutu la parodie électorale avec la candidature unique, refuse de rougir. Comme il faut justifier son séjour prolongé en Europe et protéger le statut d’exilé, Honoré Ngbanda est prêt à tout. Même à la violence physique et gratuite sur les officiels de son pays. Après ce qui est arrivé à certaines personnalités proches du chef de l’Etat, Honoré Nbganda croit qu’il peut menacer un chef de l’Etat élu en l’empêchant de visiter un autre pays indépendant. C’est comme si l’Europe était devenu le maquis de l’Apareco et son chef le Terminator.

    Un discours pour justifier l’exil

    Comme il faut trouver une autre façon d’être présent dans l’opinion et retarder l’éveil des pays hôtes qui pourraient réfléchir sur le sens de son combat, Honoré Ngbanda enfourche un autre vieux cheval, celui de la vente de l’Est du Congo au Rwanda par les autorités congolaises. Fait curieux, Honoré Ngbanda accuse cette fois Mobutu. Fin manipulateur, il veut partir de là pour paraître crédible. Le but poursuivi est d’atterrir sur la conclusion selon laquelle le Rwanda réclamerait au gouvernement congolais ces concessions achetées par Habyarimana. Supposons que cela soit vrai, pour Honoré Ngbanda, le vendeur que serait Mobutu serait moins responsable que le gouvernement actuel à qui le Rwanda réclamerait ces concessions. Et pour actualiser le dossier afin de situer la responsabilité au niveau du pouvoir actuel, Honoré Nbganda et l’Apareco évoquent l’accord de Lemera. Comme cela n’est pas convaincant, dans la mesure où ni Ngbanda ni le Rwanda ne peut présenter les écrits crédibles sur cet accord, Honoré Ngbanda lie cette affaire au terrain qu’occuperait les hommes de Nkundabatware. Et de faire croire que les négociations engagées entre les Fardc et Nkundabatware porteraient sur ce « contentieux ». En d’autres termes, le gouvernement congolais, particulièrement le chef de l’Etat, serait en passe d’autoriser que Kigali récupère ces concessions, mieux cette partie de l’Est du Congo. C’est terre-à-terre. N’eut été l’opinion qu’il fallait protéger afin qu’elle ne tombe pas dans ce mensonge, on ne pouvait même pas prendre la peine de démonter ce mensonge grossier. L’intox, c’est comme une tache sur une étoffe blanche. Si on laisse se multiplier ces taches, le tissu fini par paraître sale. Voici le mensonge tel que présenté par Honoré Ngbanda et son Aâreco :
    « Selon l’Apareco, KAGAME réclame au gouvernement congolais la facture de la guerre (1996-1997) et la récupération par le gouvernement du Rwanda des propriétés jadis achetées au gouvernement du Zaïre par l’ancien président Juvénal HABYARIMANA ».
    Il s’agit des pâturages pour élevage, des concessions forestières pour plantations et des tronçons de rivière contenant des gisements d’or et de coltan ! Mais voilà où le bas blesse : toutes ces propriétés sont situées dans les localités de Runyonyi, Sake et Kitchanga, et comme par hasard, toutes ces localités sont actuellement tenues par les hommes de NKUNDABANTWARE. Et bien plus, elles font toutes l’objet des fameux accords de LEMERA signés entre KAGAME et Laurent Désiré KABILA dans les conditions que chacun connaît Voilà les vrais enjeux des négociations en cours pour avoir la paix à l’Est de la République Démocratique du Congo, selon l’Apareco » !

    Pourquoi ne pas saisir des instances internationales
    Cette vue d’esprit mérite une petite réflexion. Auprès de qui le Rwanda réclamerait-il ces concessions ? Lorsqu’on sait que l’on est dans un monde régi par des conventions, Kigali ne peut prétendre obtenir une partie d’un autre territoire sans passer par un organe de la loi. On sait ce qui est arrivé entre le Cameroun et le Nigeria au sujet de Bakasi. A quel organe du continent ou du monde le Rwanda s’était-il déjà adressé pour que justice soit rendue dès le moment où il s’est rendu compte de la « mauvaise foi » de Kinshasa ? Car, plus d’une fois, M’Zée avait dit que l’accord de Lemera n’a jamais existé. En plus, il n’avait cessé de rappeler qu’il n’avait pris aucun engagement avec le Rwanda. Enfin, Mzée disait que dans cette guerre de 1996-19997, il n’y avait pas que le Rwanda. Si on s’était engagé avec le Rwanda dans le fameux accord de Lemera, quel est le nom de l’accord avec l’Ouganda et l’Angola ? On ne le dira jamais assez, le Rwanda est celui qui s’était mieux servi en réglant sur le territoire congolais le problème de ses adversaires politiques. Dès que le gouvernement congolais s’est rendu compte de cet agenda caché, il a mis fin à cette présence rwandaise au Congo, malgré ce qui est arrivé le 2 août et mort d’homme qui s’en était suivi le 16 janvier 2001. Ne jamais trahir le Congo, ce n’était pas un slogan pour lui. S’il y a quelqu’un à qui on doit présenter la facture, c’est le Rwanda à cause des dégâts qu’il a causés au Congo et non le contraire.
    En ce qui concerne les négociations avec Nkundabatware, il faut également être obscurantiste pour soutenir qu’il était question des discussions sur l’occupation territoriale en rapport avec les prétendues concessions vendues par Mobutu à Habyarimana. Car, les conclusions de ces négociations n’ont rien à voir avec la cession de quoi que ce soit au Rwanda qui, du reste n’était pas partie dans ces négociations. Il y a donc quelque chose de diabolique dans l’entêtement de Honoré Ngbanda à accuser sans apporter la moindre preuve, à mentir sans remords. Jusqu’où laissera-t-on cet homme tourner tout un peuple en bourrique ?

  30. FREDO dit :

    Arrêtez tous vos conneries ! Roger BONGOS a raison de dire la vérité et Nganda a raison de mentir aux Congolais. Chacun prêche pour sa boutique !

    Sans rancune !

    Fredo

  31. ATALAKU DE LA LIBERTE dit :

    Honoré Ngbanda avec son passé de boucher est mal placé pour donner des leçons de démocratie aux Congolais. Pendant des dizaines d’années, il est resté le bras armé de la dictature de son oncle Mobutu. Il a tué, torturé à mort les membres de l’UDPS.

    On retient en gros que cet ancien chef-tortionnaire de la Gestapo ex-zaïroise (AND), dont la seule évocation du nom donne des insomnies aux militants de l’Udps de la période de plomb, celle de la clandestinité (1980-1989) qui ont gardé de stigmates de ses exactions et sévices corporels.

    En épluchant ces injures, le sentiment que tout homme sensé et civilisé peut avoir est qu’Honoré Ngbanda est vraiment devenu fou. Il n’y a pas une autre explication qui tienne la route. Il a vraiment besoin d’un internement dans une clinique psychiatrique.

    On ne le dira jamais assez. Honoré Ngbanda ko Atumba avec son passé de boucher est mal placé pour donner des leçons de démocratie aux Congolais. Pendant des dizaines d’années, il est resté le bras armé de la dictature de son oncle Mobutu. Il a tué, torturé à mort les membres de l’Udps qui peuvent en témoigner avec en tête le Dr Mpuila, représentant de l’Udps en Belgique qu’il cite.

    Nombreux sont allés en exil à cause de la terreur noire répandue par cet homme qui avait le droit de vie de mort sur les militants séquestrés dans ses services. Pourquoi ne rentre-t-il pas au pays pour se lancer dans la politique active ?

    Ce qui fait peur à Ngbanda, ce sont plutôt les nombreuses familles des victimes de ses sévices corporels qui ont juré de venger les leurs en lui rendant la monnaie de sa pièce.

    Par ailleurs il sied de relever le fait qu’à l’époque de Mobutu, tenir déjà ce genre de propos envers le chef mettait en péril la vie de tous les clans de leurs auteurs jusque dans des villages ou les innocents payaient les pots cassés et c’est Ngbanda qui s’occupait de la sale besogne.

  32. ARMAND ++++ dit :

    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Nganda est lavé avec l’eau de javel Mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

  33. CONGOKIN. dit :

    ça sent la pourriture ! L’effet Bongos a provoqué je crois bien interview de l’apareco sur congomikili…Vive roger Bongos l’homme de l’année 2011…Il a bien fait sauter la baraque APARECO..Ce mec Roger est un magicien ! J’aime ses reportage, la façon dont il dit l’info. Il nous faut des mecs comme lui qui ont des couilles….

    Et voila l’annonce :

    Mise au point général de l’APARECO / LONDRES

    A suivre absolument et avec beaucoup d’attention l’excellente prestation de Papa Eddy MAYENGE le Secrétaire National Exécutif chargé de la propagande et de la mobilisation au sein de l’APARECO, en cliquant sur le lien suivant et pour une très large diffusion:

    http://congomikili.com/mise-au-point-de-lapareco-londres-sur-lagression-de-kengo-wa-dondo-a-paris.html

    La lutte continue !

    Rolain MENA
    Président Régional APARECO / EUROPE

  34. BOB dit :

    Merci Roger MUSENJI d’avoir senti le filon ! Un joli coup de pub pour ton site…

    Cordialement

    BOB

  35. MARTINE ! dit :

    C’est GBANDA qui est vendeur ou Roger ? ou les deux d’ailleurs ?

  36. Edouard Panzi Sociologue de formation dit :

    Nous pourrions aujourd’hui dire avec certitude que Patrcik MBEKO travaille directement avec Honoré GBANDA. Intellectuellement, nous trouvons cela plus que lamentable.

    Les Congolais ne sont plus dupes. J’en veux pour preuve: La photo dont on voit Roger BONGOS et Patrick MBEKO a été fabriqué par APARECO c’est leur style qui imprime leur empreinte.

    En plus de cela, le fond de la photo est agrémenté par les deux drapeaux, un , cher à NGBANDA qui n’a jamais renoncé avec l’idée de revenir avec le Zaïre.

    Cela prouve a suffisance que ces gens jouent avec les Congolais…Ces écrits, sont bien la signature du service de rédaction de l’œil du patriote que je connais bien. Tous ces faisceaux d’indices montent d’une manière certaine que ce n’est pas le pantin de MBEKO qui a rédigé cette touaille truquée d’inepties !

    Une chose est cependant certaine, après la lecture de ce trentaine de commentaires, il en sort un sondage qualitatif sur Honoré GBANDA qui a été désavoué ! Que dire ?

    Pour votre gouverne et votre paroisse, j’ai une maitrise en sociologie et j’en sais quelque chose sur ces manipulations ! Il doit déposer son tablier !

    Ce qui paraît intéressant dans ces commentaires ce n’est pas les invectives lancées contre l’honorable Ngbanda, mais la mémoire collective encore intacte sur les dérives du Mobutisme qui a conduit le pays là où il est actuellement…

    Se justifier sur ce drame, enlèvera de plus belle leur capacité à convaincre l’opinion publique qui est le garant d’un choix démocratique pour plébisciter un homme politique. Tant que cette affaire, ne passera pas devant une juridiction, il me semble que c’est une cause perdue pour APARECO.

    Les grands sages disent: Lorqu’on s’habille en blanc, même s’il y a une petite tache, sur vos habits, elle se voit de très loin. Voila le cas spécifique de NGBANDA…

    La seule façon de s’affranchir de cette souillure, il faudra un procès équitable pour que ceux qui pleurent encore de leurs morts, puissent être apaiser.. Croyez vous que demander pardon devant une assemblée à Montreuil est la symbolique d’une rémission des péchés ? Alors, vous êtes loin de la vraie réalité métaphysique de l’homme…

    La sagesse hébreux dit : Celui qui a volé ou tué. doit d’abord faire 3 actions :
    1- De reconnaître ses erreurs
    2- De jurer de n’est plus les refaire
    3 – De payer ses fautes et erreurs…

    Deux cas de figure sont à son crédit, et le dernier, a-t-il cela ou dédommagé ses victimes ?

    Bonne soirée à tous.

    Merci encore au jeune journaliste qui émergent à la personne de Roger Musanji.

    Edouard Panzi Sociologue de formation

    • Mr le sociologue,

      Nous sommes désolé et de vous informer que votre analyse se basant sur le photo montage est totalement faux. C’est bien l’équipe de RM COMMUNICATION qui avait réalisé cette photo montage.
      Comme il est d’ailleurs indiqué sur l’image en question. Alors vous nous permettrez de douter de votre sincérité et de la pertinence de vos analyses. Se baser sur cette image pour démontrer une soit disante liaison entre l’apareco et Mr Mbeko me parait ridicule et fait de notre analyses une inepties pour reprendre vos mots.
      Avant d’arriver à cette conclusion un sociologue travailleur aurait pris la peine de contacter notre site pour avoir plus d’informations à ce sujet.

      Cordialement,

      L’équipe RM COMMUNICATION

  37. Edouard Panzi Sociologue de formation dit :

    Excellente réaction épidermique qui caractérise bien l’égo d’un homme tourmenté. Soit ! Méa culpa..Entre nous soit dit, comment se fait -il d’autres éléments aussi pertinents soient-ils, soient laisser sur une fondation fissurée.

    Cela étant, je vous souhaite bonne chance. MAIS SACHEZ ÊTRE MOINS IMPULSIF, C’est l’une des qualité des gens intègres…

    Ma grand-mère disait, la jeunesse est une maladie qui se guérie à la lumière du temps…Il vous faut encore une petite décennie pour devenir comme du bon vin.

    Une information ! Je ne sais pas votre cursus, on a besoin d’appeler quelqu’un pour faire une appréciation juste sur un fait.

    Bonne soirée et mes meilleurs vœux..
    Un conseil, soyez moins arrogant, cela grandi l’homme…
    Vous n’êtes pas obligé de publier cet élément !

    Edouard Panzi Sociologue de formation

  38. MARTINE dit :

    Oh la la c’est koi ça comme agissement ! On peut répondre à quelqu’un être violent ! Ce n’est pas votre rôle..Je ne vient plus ici. Il me semble les gens ne sont pas encore mature…

  39. SAMUEL T dit :

    C’est vrai que vous deviez jouer le rôle d’apaiseur sans partie pris. Votre réponse est très tendancieuse et vous range avec celui qui a écrit cet article en réponse de réaction de Roger BONGOS sur la  » radio  » Bendele. Or, j’en suis persuadé que ce n’est ça du tout!

    On doit crever l’abcès avec une discussion saine. J’ai fait un courriel à Roger BONGOS en privé lui supplier de n’est plus attiser ce feu qui commence à s’étendre !
    Ceux qui vous lisent, doivent peut être avoir l’âge de votre père, mais être un peu gauche ce n’est pas convenable. Ressaisissez vous!

    Nous nous battons tous pour le combat, GBANDA y compris. Je ne suis pas de l’apareco mais je me rappelle de leurs actions en 2005 à Paris quand il y avait pas bcp de combattants. Je me rappelle aussi du travail de Roger BONGOS affrontant Myra et Olive Lembe.

    ça fait repartir notre élan patriotique, nous l’en remercions. Pitié n’allumer plus le feu. Ne faites pas de cette réaction une affaire qui va aider l’ennemi à nous diviser de plus belle…

    Samuel…

    • M. Mbeko prétend rétablir les faits; quels faits peut-il rétablir lui si il avait une dizaine d’année en 1994?
      Par ailleurs, voici d’autres faits qui sont arrivés à nos oreilles et nous aimerions savoir si il aura l’honnêteté de reconnaitre les faits lorsqu’ils l’incriminent.
      M. Mbeko a été membre d’une commission électorale charger d’organiser des élections pour élire le président de la communauté des Congolais de Montréal où il réside; comment ces élections se sont-elles passées?
      Lui et les autres membres du conseil se sont comportés comme des « NGOYI MULUNDA »…par des élucubrations, parait-il, ils ont tout fait pour reconduire l’aventurier de de M. Mousenga, le président sortant, qui les avait corrompu en leur remettant 50$ chacun…voilà le « retablisseur  » de vérité ce qu’il vaut…
      Il a été aperçu dansant et buvant lors du rassemblement(si il le nie nous publierons les photos) du dit candidat avant les élections, verre de bière à la main…ils auraient ajuster la loi électorale pour faire élire ce monsieur dont les malversations n’étaient plus un secret pour les membres de la communauté.
      Comme quoi les Ngoyi Mulunda il en existe à petite échelle aussi…espèce de corrompu.

      • pakim dit :

        mmerci mr jp mousenga, j’étais sur que celui là valait plus qu’un ngoy mulunda en le lisant oh etes vous sur que son verre n’était pas du lait? ou il a l’habitude d’appeler la bière du lait kIEKIEkiE

  40. MARCEL KIM dit :

    Mama miya Ngbanda a eu pour son grade ! Bon c’est la rançon de ses turpitudes !

  41. Patrick Mbeko dit :

    Je demanderai à celui qui utilise des noms différents pour raconter des bêtises d’arrêter. Sinon, je publierais son nom et l’endroit où il se trouve. Mr et l’autre qui utilise le nom du président de la communauté congolaise de Montréal (Jean-Marie Mousenga) pour insulter, cessez ces enfantillages sinon vous serez ridiculisez en public.
    Mon article est là. Contestez les faits soulevés. Si vous en êtes incapables, alors allez jouer ailleurs. Faites les idiots les amis. Je sais où vous vous trouvez, si vous en doutez, poster un commentaire désobligeants sans sens et vous vous verrez. Au moins les gens sauront quels genres d’individus vous êtes.

    Merci.

  42. pakim dit :

    mr mbeko, si vous voulez repondre à mr mousenga jm allez y, tout le monde sait que la vérité blesse, je me demande après vos articles vous buvez du lait, du sang ou la bière. Vous ressemblez à ngoy mulunda selon jm mousenga oui ou non, et à l’autre qui utilise les faux nom je lui demande d’etre juste et d’arreter d’insulter. Le monde vous lise et restez ZEN Qu’il nous amène la vérité et non les mensonges .

  43. […] Roger Musandji) 2. RD Congo, la dérive d’un paquebot…sans capitaine? (par Mwana Yakala) 3. Réponse à l’article de Mr Roger Bongos, “Honoré Ngbanda, Tartuffe et manipulateur !” (par Patrick Mbeko) 4. Un Trophée à Washington pour une savante de la RDC Sandrine […]

  44. Jean-Marie Mousenga dit :

    Ah bon! Monsieur Mbeko prétend me connaitre…allez-y, sentez-vous libre de mentionner mon nom…je n’est rien à craindre car vous ne savez pas qui je suis et je n’ai pas mentionné ma véritable identité non pas par peur de votre petite personne mais pour, justement, éviter de personnaliser le débat.
    J’ai noté, en passant, que vous n’avez pas nié les faits…les faits sont têtus.
    Alors, pourquoi ai-je intervenu dans le débat?
    Pour vous montrer qu’il est parfois facile de distribuer des remarques à gauche et à droite et s’attendre à ce que les autres se plient à votre logique et reconnaisse que ce que vous dites est vrai…c’est le propre des donneurs de leçons comparativement aux personnes sincères…les donneurs de leçons ne reconnaissent jamais les faits lorsqu’ils les concernent alors que les personnes sincères reconnaissent leurs erreurs et peuvent, parce qu’ils sont humains, faire remarquer aux autres leurs erreurs…j’espère que votre esprit étroit a compris la nuance.
    Ceci étant dit, je vous laisse poursuivre votre débat…vous pouvez citer toutes les personnes qui vous vienne à l’esprit maintenant mais je vous fait cette ,promesse: vous nier les faits, je les expose(photos à l’appui car j’étais sur les lieux du rassemblement); vous reconnaissez en disant que c’était une erreur et je m’engage à discuter avec vous à visage découvert dans l’intérêt de notre pays.
    Respectueusement-oui, je l’ai été-vôtre.

  45. Y Solo dit :

    Aux con-congolais,
    Un simple test de l’ADN peut prouver que Hyppolite Kanambe n’est pas fils de Laurent-Désiré Kabila et Sifa Mahanya par consequent il a profanné l’article 72 de notre constitution.

    Quels sont les faits que vous-vous basé pour soutenir RAIS (Rwandais, Analphabéte, Idiot et Sanguinaire) et ses sbires? Voici les faits pour lesquels nous demandons son départ:

    1. Indice de développement humain – PNUD 2011 – RDC est 187eme sur 187 pays; Le pays est géré par des incompétents. http: // hdr.undp. org/fr/ statistiques/ Note: entrez l’adresse sans espace svp.

    2. La fortune de Hyppolite Kanambe est évaluée à 15 Milliards de dollars déjà; il a volé le RD Congo.

    3. Imposture: il a menti que ses parents sont Laurent-Désiré Kabila et Sifa Mahanya alors que ses parents biologiques sont M. Adrien “Christophe” Kanambe et Mme. Marceline Mukambukuje. Un simple test de l’ADN peut prouver cette imposture.

    4. Indice de paix de GPI– 2011 – RD Congo est 148eme sur 153 pays, plus de 8 millions de morts. Hyppolite Kanambe est sanguinaire. http: //www. visionofhumanity. org/wp-content/uploads/PDF/2011/2011%20GPI%20Results%20Report.pdf

    5. Profanation de l’article 26 et 72 de la constitution.

    6. Passeport Congolais appartient à MINAFFET (MINAFFET c’est le ministère des affaires étrangères du rwanda) http:// www. minaffet. gov. rw/

    7. Le Congolais vit dans une misère extrême.

    8. Hyppolite Kanambe sponsorise la « rébellion » à l’est pour exterminer les Congolais d’origine et faciliter ainsi le peuplement des étrangers, banyamulenges (tutsis, hutus) afin d’annexer le Kivu au Rwanda. C’est la raison d’être de Hyppolite Kanambe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Calendrier
janvier 2012
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Archives

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 80 autres abonnés

Viadeo
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Roger Musandji et plus de 35 millions de professionnels
%d blogueurs aiment cette page :