Je vous parle d’une combattante!

Je vous parle d’une combattante diplômée en droit et qui aujourd’hui a jeté sa connaissance durement acquise pendant des longues années d’étude à la poubelle.
Je vous parle d’une personne avec une intelligence qui se fait rare chez les 20-35 ans congolais, d’ou sa monté en puissance dans le combat de la diaspora contre le pouvoir de Joseph Kabila en RD Congo.

Je vous parle d’une combattante qui n’a jamais su sur qu’elle pied danser. En effet, connu comme membre d’un parti politique congolais basé à Paris, elle s’est vite collée aux activistes congolais qui se font appeler « Combattant ». Pourquoi ce rapprochement? Amoureuse de la lumière des caméras et autres organes de presse, elle avait très vite compris que les actions musclées et spectaculaires des combattants lui permettrait d’être au devant de la scène et la sortirait de l’anonymat des réunions (du parti) organisées dans les locaux de la mairie du 15ème arrondissement. Le copinage ayant produit son effet, elle va très vite s’autoproclamé « porte-parole » et va de ce fait répondre au nom des combattants à toute les critiques que le mouvement va essuyer. Le vide et la mauvaise organisation de cette équipe va lui permettre d’atteindre son but. Être LE visage féminin du combat.

J’évoque une combattante qui a su impressionner son entourage par sa maitrise du français. Ah triste congolais que nous sommes. Certain panique devant elle parce qu’elle a une bonne fluence. Certain tremble devant elle parce qu’elle saura leurs rappeler que leurs français n’est pas correcte et que leurs statuts Facebook sont remplis de fautes d’orthographe. Je ne suis pas là pour encourager le bas niveau de certain mais, je tiens à réveillez ceux là qui en ont aussi à dire et qui peuvent ne pas toujours être en accord avec certaines déclarations de notre combattante. Je m’adresse à une combattante qui est en conflit permanent avec la presse en générale. De CongoMikili à CongoNumber1 en passant par Congobilili et Afrique Rédaction aucune n’a échappée à ses critiques pas toujours justifiés. Je pense à ses prises de bec avec ceux qu’elle aime appeler « pseudo journalistes » ou « journaleux ». Marc Tabu et Cesar Ngadi avaient eu la mauvaise idée d’échanger avec elle dans un forum Facebook. Elle avait fini par les supprimer et les empêcher de répondre aux attaques qu’elle lançait contre eux. Roger Bongos n’a jamais été laissé de coté dans ses attaques contre les journalistes congolais de la diaspora. Le cas de CongoMikili est une preuve de son ingérence dans la ligne éditoriale d’un site privé d’actualité. Les sujets publiés sur le site étaient systématiquement critiqués, les qualificatifs de collabo, kabiliste, traître sont le pain quotidien de ces sites. Après avoir interdit la publication sur son forum des liens du site CongoMikili, elle est revenu sur sa décision, ce qui montre bien qu’il est difficile de passer à coté du travail réalisé par le seul organe de presse sur le web congolais ayant des journalistes à Kinshasa, permettant à la diaspora d’avoir l’information congolaise hors des circuits traditionnelles et sans censure.

Je vous parle d’une combattante qui va interdire la publication de l’information sur l’arrestation d’Odon Mbo (de quel droit?). Elle qui n’a pas eu la même attitude lors de l’arrestation de Rex Kazadi. Elle ose prétendre que tant qu’elle, porte parole du mouvement n’a pas encore donner l’information personne a le droit de le faire!

Je vous parle d’une combattante qui rêve de faire la pluie et le beau temps dans la diaspora. En effet, Jeanne d’arc a une mission pour les congolais: « Ne profite pas de la vie comme j’en ai eu l’occasion ». Bien sûre qu’il n’est jamais trop tard pour se rendre compte du mauvais chemin pris et d’essayer de changer. Mais est-elle obligé d’en imposer au autres? Paris, Bruxelles, Londres ne lui appartient pas et en démocratie c’est la majorité qui l’emporte toujours. Mais ça j’en suis convaincu qu’elle le sait.

Je vous parle d’une combattante qui n’a jamais fait une action qui conduise aujourd’hui un certain nombre à connaître des gardes à vue ou autre. Sa spécialité est la récupération des actions coups de poing des autres. Elle s’est fait spécialité des déclarations officielles sur les actions des combattants: La bagarre avec les militaires congolais à la gare du nord à Paris, l’agression de Werrason à la plaine Saint Denis… Elle en a fait une belle récupération en déclarant « NOUS avons… ». Il n’y a pas de nous dans ces affaires. Elle n’a jamais fait parti des actions et n’avait jamais été mis dans les confidences avant action. Et pour cause Ils avaient compris que par elle toutes les informations secrètes devenaient publiques.

Je vous parle d’une combattante qui a choisi de s’attaquer à tout le monde mais se réfugie derrière son statut de femme pour dénoncer les coups et attaques dont elle serait victime. Je constate que cette dame n’a plus de vie et passe l’éclaire de son temps devant son écran de PC avec sa page Facebook bien ouverte.

Alors vous qui l’aimez faite la revenir à la raison. Il est plus que temps qu’elle comprenne que le nouveau Congo que nous espérons tous n’acceptera plus jamais des personnes avec ce type de comportement. Et si ce combat a pour objectif pour certain l’obtention de poste à Kinshasa, nous serons là pour leur rappeler comment et pourquoi ils ont été nommés.

Pour ceux qui n’ont pas trouvé de qui cet article a parlé, je vous laisse nous faire des propositions dans les commentaires.

Roger Musandji


Tagged with: , , , , , , , ,
Publié dans Articles, Point de vue
18 comments on “Je vous parle d’une combattante!
  1. Carole Isis dit :

    Bon article objectif que je viens de lire, tu as raison Roger, le Kongo est pour tout le monde, et nous devons apprendre le respect et la solidarité, je doute néanmoins de ses études de droit, je suis moi même juriste universitaire et la déontologie, l’éthique sont au cœur du respect et de l’application de la loi, donc nous permet pas ce genre de comportement discriminatoire, stigmatisant et hors la loi!
    Mes salutations

  2. Samba Tantu Joseph dit :

    Le probleme de ce mouvement de congolais de la diaspora qui lutte pour l’avenement d’un etat de droit au Kongo et qui comme la majorité des gens installé à l’etranger qui veulent voir du changement dans leur pays d’origine et enfin envisagé un retour à la mere patrie, c est que bien souvent les choses que l’on reproche au pouvoir en place(corruption,népotisme,violence verbale et physique,vols de deniers public,incapacité à instaurer la sécurité des biens et des personnes) se retrouve dans certains comportements des memes qui disent agir pour la liberté et la justice .
    Youyou Muntu monsi puisque c d’elle qu’il s’agit disons le est une femme qui sans aucun doute à des convictions,une passion pour son pays et etudes ou pas maitrise son sujet mieux que bcp d’entre nous jeunes ou vieux.
    Il est néamoins tt aussi vrai que ce combat l’as prise aux tripes et que sa vie s’en trouve bouleversé depuis qu’elle à vu les lumieres de la celébrité,on peut sérieusement se demander si certains choix,certaines actions,certaines déclarations vont dans le sens de la recherche de la liberté ?
    que dire de cette prise de position en faveur de tshisekedi aussi respectable qu’il peut etre nous savons pertinément ou cet homme arrivé au crépuscule de sa vie nous a mené du temps de Mobutu(certains ont ils la mémoire courte aveuglé par leur haine de kabila ?)
    Il serait intéressant de savoir si un jour ses gens prennait le pouvoir qu’il nous dise qu’elle serait leur projet de developement? quel republique ?quels alliances?quels sort reserveront t’ils à ses gens qui ont travaillé avec kabila mais qui n’ont pas démérité ?
    nous ne seront nous satisfaire de phrases du genre(tous collabos ! ou kabila baba nationale ! )
    wait and see !

  3. SIMS dit :

    NDEKO TIKA POLÉMIQUE YA PAMBA PAMBA; BONI ECQ OZALI JALOU TO NDENGE NINI? ODON PE ASI ABIMAKI NA BUTU YA LELO OKO TIKALA NA SONI

    • Donc, l’information sur la garde à vue d’Odon Mbo était bien correct. Merci à toi aussi d’avoir confirmé. Sinon, la définition de la polémique devrais te permettre de comprendre de quoi tu parles. J’ai jamais vu des commentaires sur des sites européens des gens venir laisser un commentaire aussi bas que le tien. Sans argument, vide de sens. Faire la description d’une personne serai selon toi la polémique. Et « na ko tika la na soni ». Ah bon. laisse moi rire. Sache que l’etat de droit rêvé laisse une GRANDE place à la liberté d’expression.

  4. ALFREDE MBUYI dit :

    Mort de rire honte à toi R.M
    C’est quand que tu atterris ? Parce que là, tu ne planes plus, t’es en orbite, et encore, autour de Pluton, tes neurones ont vraiment du mal à combattre le givre. J’espère que tu as, quand même, un tout petit peu conscience que tes phrases ne veulent rien dire !!!

    Si j’ai envie de voir une « merde » je n’ai qu’à Venir sur ton blog, mais je n’ai pas à zapper Les Articles Youyou Mutu-mosi, en fonction d’une « erreur de la nature » comme Toi.

    PS:J’exerce simplement mon droit à la liberté de d’expression, tout comme toi, mais sans ton côté jaloux, inculte, illettrée, et ridicule.

    patriotiquement!

  5. imakit dit :

    Même si elle le voulait, comment peut-elle interdire la diffusion de l’info sur l’arrestation d’ Odon? Sauf si les diffuseurs d’infos sont de connivence avec elle bien sûr. Autant l’info est libre, autant elle peut la critiquer comme bon lui semble.

  6. FRANCK ZAMPA dit :

    Il paraît s’Odon MBO est son amant ! C’est le conflit d’intérêt et le mélange des genres…
    Franck

  7. FRANCK ZAMPA dit :

    Il paraît qu’Odon MBO est son amant ! C’est le conflit d’intérêt et le mélange des genres…
    Franck

  8. mamie LOKO dit :

    Une naine de jardin qui veut se faire voir ! Elle a atteint ses limites ! Il ne faut l’en vouloir..Elle ne vaut pas grand chose !Une femme malheureuse avoir eu 3 enfants 3 personnes différentes de surcroit avec des musiciens….Tekila y compris !

  9. yahoo dit :

    Monsieur Roger Musandji , je sais que YOUYOU MUNTU MONSI derange ,aza kopesa bino kizungu zungu , bodimaki te qu’ une congolaise pe akoki kotelemela mboka na ye Congo , image boza n’ango eza kaka congolaise alula ambiance , kolata et faire la fête . Mais bomikosamaki po nzambé alala te , pe abosanaka bana na ye te , atindeli biso ba Congolais une combattante neti Youyou , Elle sacrifie presque tout sont temps ya ko sensibiliser ba Congolais , batika buzoba ya musique , masanga etc… mais batala nanu avenir ya mboka , savez vous combien des fois batu ya PPRD baluka ko corrompre ye mais bakoka ye te . Bo révoir stratègie na bino po Youyou aza notre Jeanne d’Arc nationale , bolinga bolinga te eza ndengé wana . YOUYOU donne son temps pour nous mobiliser sans pour autant qu’elle soit remuneré par quelq’un , alors bino ba collabo nioso oyo bolingi ko attaque ye eza kaka pona kosala visibilité devant Kanambé , bozala ata na mua soni po soni ebomaka n’ango te . Biso mingi soki tokoti makambo ya Congo eza pona exemple Youyou apesa biso , po Youyou abuakisa makambo mingi pona interet ya Congo ,partout na europe esika baza koloba makambo ya Congo , okomona ye aza wana , po aza na mission ya kolamuisa ba congolais po balanda exemple na ye mingi te bakoki ko pesa temps pona Congo bénévolement neti ye te , alors taissez vous , et bopesa Nzambé Merçi que Youyou est là . Sans rancune . Amicalement TULIYA Elysée

  10. Bienvenu dit :

    Vraimemnt bozangi eloko yakosala, je comprend maintenant comment est-ce vous souffrez depuis que les combattants ba bwakisa bino bokoma sans ngala. Nous aux USA, nous soutenons pleinement comme ont le dit a 100% Youyou pour ses actions pour le changement dans notre pays dailleur avec leur motivation nous organisons une marche ce 26 Novembre devant la maison blanche pour dennoncer les tricheries et le depart de votre president Joseph Kabila. Vive Youyou Vive les combattant… Bokolela na munoko ya mboka

  11. Mutoto wa KIVU-UVIRA-BUKAVU-GOMA dit :

    Certes, elle sensibilise et elle renferme certaines qualités que plusieurs de femmes n’en ont pas, car elle se sacrifie pour des causes nobles reflétant l’intérêt de la nation. Toutes fois, étant une créature humaine, elle ne peut jamais manquée d’imperfection, surtout celle, de faire la ségrégation entre certains congolais en les traitant des collabos ou des rwandais, voir en insultant certains opposants sans toutefois apporter des preuves probantes sur ses dires ou ses allégations. Elle veut monopoliser la parole et croit que tout le monde doit demeurer dans ses convictions d’ordre idéologique et politique. Boustée par sa forte popularité médiatique dans la diaspora congolaise de l’Europe, elle se porte la porte étandard de toutes les causes en disqualifiant les mérites et acquis de tous ce qui ne sont pas dans sa ligne idéologique, de surcroît, les dirigeants congolais. Omettant que Tshisekedi qu’elle soutient, est aussi plus imparfait que l’imperfection, car il a commis des erreurs graves au temps de son alliance avec Mobutu qu’après le dialogue intercongolais en s’alliant avec le RCD Goma et le Rwandais Kagame. Dans la vie, nous devons admettre nos imperfections et accepter que tout le monde justifie son choix et son appartenance politique sans accroc, ni contraintes, car la démocratie le veut ainsi.

    NUL N’A LE MONOPOLE D’AIMER LE CONGO PLUS QUE TOUT LE MONDE ET LA DÉMOCRATIE IMPOSE LA LIBERTÉ DE CHOIX , DE CONVICTIONS POLITIQUES ET D’OPINION, Car nul n’a également le monopole de traiter autrui de collabo ou d’étranger en faisant fi aux prescrits du constituant congolais ou sans en avoir des preuves sur ses origines tribales, sinon tout le peuple frontalier serait d’étranger et pourquoi toujours ceux de l’Est? Quid à ceux de l’ouest frontalier d’Angola, du Congo-Brazza, de la Zambie et du Soudan?.

    Par contre, la plupart de ceux qui se disent combattant ont des nationalités étrangères en passant par elle, qui a alors raison entre celui qui est traité étranger parce qu’il est de l’Est du pays frontalier du Ruanda, du Burundi et de l’Ouganda et celle ou celui qui change sa nationalité?

    Les bons parleurs ne sont jamais les bons faiseurs et l’outrance conduit parfois à l’absurdité.

    Mwana Uvira.

  12. Aime Mbanga dit :

    Elle souffre d’un sérieux complexe c’est souvent le cas pour les personnes de petites tailles prenons pour exemple Napoléon Bonaparte et Adolf Hitler… Ajouter cela le fait qu’elle essaie de combler le vide affective en se créant un monde virtuel… Rien qu’a la voir parler on constate qu’elle a un sérieux problème et elle se croit arrivée alors qu’elle n’ira pas plus loin que sa page facebook… Je doute qu’elle ait une quelconque qualification en droit parceque rien qu’a l’entendre elle n’a aucune notion du droit… Si c’était le cas cela se sentirait dans ses propos…

  13. Mwamba dit :

    Roger Musandji quelle est la raison occulte de ton éditorial? Vilipender gratuitement Youyou ? Quels sont ces griefs qui vous opposent, outre les raisons fallacieuses que t as évoqué ? Es-tu jaloux de cette dame ? C est lâche comme démarche, d ailleurs la lâcheté représente ta petite personne , qui lors de ses interviews se cachent derrière la camera. Youyou ne s’est pas attaquée à certains organes de « presse » par soucis de notoriété et tu le sais très bien. Voici les raisons pour lesquelles Youyou s’est levée contre certains organes de presse :
    -Bongos dans l un de ces articles avait encensé les pro Kagame en plus de déclarer que les Congolais est un peuple maudit.
    -Cesar Ngadi tantôt souffle chaud tantôt froid.
    – Congomikili à raison de 300$ permet aux chantres de Kabila d’encenser leur gourou Kanambe.
    Ahhh congolais mutema mabe !!!

  14. Maître Bikali dit :

    Mr. Musandji, tu n’a pas peur d’etre poursuivi pour diffamation?
    Les secousses juridiques soulevées par l’explosion de l’internet sont nombreuses. Une fois de plus, il faut reconnaître que la jurisprudence a décidé de les contenir dans des limites raisonnables.

    C’est la loi du 29 juillet 1881 qui protège les personnes et les institutions publiques ou privées contre les informations et commentaires qui leur ont porté préjudice, à charge pour elles d’en demander réparation.

    Est considérée comme diffamation « toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé » (article 29 de la loi du 29 juillet 1881). Pour qu’il y ait diffamation il n’est pas nécessaire que la personne, l’institution ou le groupe social soient expressément nommés, il suffit qu’ils puissent être clairement identifiables. Dans le cas de la diffamation, l’intention coupable est présumée et il appartient à l’auteur de la « diffamation » d’apporter la preuve de sa « bonne foi ».

    Une démonstration toujours difficile puisqu’elle exige que soient réunies au moins quatre conditions : la sincérité (le diffamateur croyait vrai le fait diffamatoire), la poursuite d’un but légitime (le souci d’informer et non de nuire), la proportionnalité du but poursuivi et du dommage causé et le souci d’une certaine prudence.

    La diffamation concerne toujours l’allégation ou l’imputation d’un fait précis et déterminé et le fait d’indiquer ce fait en employant la forme interrogative, négative, conditionnelle ou dubitative ou bien encore une antiphrase n’affranchit pas du délit de diffamation.

    Enfin il peut y avoir diffamation même si les faits rapportés sont vrais. Il ne peut en effet y avoir preuve de la vérité que si les faits ne concernent pas la vie privée et qu’ils ne sont pas amnistiés ou faisant l’objet d’une prescription.

    Cependant si la preuve des faits jugés diffamatoires est rapportée, l’auteur de la diffamation peut être relaxé en vertu du principe dit « d’exception de vérité ».

    Encore faut-il apporter la preuve de la vérité des faits mais également celle de la légitimité du commentaire qui précise ou interprète le fait diffamatoire. Et il doit être clairement établi que les documents produits au titre de l’offre de preuve ont une origine licite, transparente et qu’ils étaient en la possession de l’auteur de la diffamation au moment où de l’infraction.

    L’auteur de la diffamation qui veut invoquer « l’exception veritatis », dispose de dix jours pour le faire après la signification de la citation en faisant connaître au ministère public ou au plaignant les faits qualifiés dans la citation et pour lesquels il entend prouver la vérité ainsi que les copies des pièces qu’il compte verser aux débats et les noms des témoins par lesquels il compte apporter la preuve de ce qu’il avance. Les éléments de preuve ne peuvent être pris en compte que dans la mesure où ils étaient possédés par celui qui s’en sert au moment de ses imputations. A défaut, les éléments de preuve ne peuvent être pris en compte au titre de « l’exceptio veritatis » mais ils peuvent cependant être utilisés pour apporter la peuve de la bonne foi.

    Le plaignant dispose ensuite de 5 jours (et il doit le faire au moins 3 jours francs avant l’audience) pour fournir les copies des pièces et les noms des témoins par lesquels il compte apporter la preuve du contraire.

    Un exemple de diffamation : Quelqu’un écrit sur son site web ou sur un forum que untel n’est pas journaliste et que c’est un mythomane, si le journaliste attaque cette personne, montre des contrats et des fiches de paye, ainsi qu’une carte de presse, l’affaire risque de mal tourner pour notre diffamateur. Surtout si le journaliste présente un certificat médical d’un psychiatre le présentant comme étant un individu sérieux et équilibré.

    Un homme averti en vaut deux.
    Maître Bikali. L’avocat de Madame Mutu-Mosi.

  15. Joshua bellini dit :

    Un article bourré de fautes d`orthographe…mal au cœur et aux yeux de te lire Monsieur!!!

  16. john Ngugi dit :

    A tous, les elections se passent au Congo, la diaspora ne fera que subir ce que ceux qui sont au pays auront decide.

  17. Colonel RAMSES 2, esprit de vIE dit :

    sisiiiiiiiiiiiiii tous les faux culs on les as à l’oeil, ceux qui font ce combat dans le but d’etre au pouvoir, on vas s’encharger nous meme. si tu es competent pas des blems mais kaka po osali combat, non on n’en veux pas car tous congolais est combattant et ne le fais pas pour un poste ou pouvoir mais d’abord pour l’amour de son pays et de sa patrie… ingetaaaaaaaaaaaaaaaaa les faux culs on vous a à l’oeil……………… merci à toi roger M le seul ,,,, Colonel Ramses 2 J.C.K de france

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories
Calendrier
décembre 2011
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Archives

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 80 autres abonnés

Viadeo
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Roger Musandji et plus de 35 millions de professionnels
%d blogueurs aiment cette page :